•   Il était une fois l'Amérique…

    Cette aventure est avant tout l’histoire d’une rencontre humaine qui a abouti à diverses collaborations artistiques : Valérie Lussac avec Deborah Brockus (Los Angeles) en 2000, puis avec Mark Yonally (Chicago) en 2003. Comme dans toute démarche artistique, l’échange avec d’autres univers chorégraphiques constitue la base indispensable à tout renouvellement créatif.

    C’est en puisant dans des influences proches de ses aspirations que Tapage a rencontré des alter ego artistiques transatlantiques. A partir de ces similitudes mais aussi de ces différences, la directrice artistique et chorégraphe, Valérie Lussac a choisi de développer des projets de création qui ont conduit à des représentations de part et d’autre de l’océan.